Los olivièrs «bonzaï»...

   Los Olivièrs «Bonzaï»E ara!! de qu’es aquel biais ? De qu’es aquel podatge ? Aquò es de chinés, de «chinoiseries». Aquò es pas de bon ! De qu’es aquela costuma de podar los olivièrs que semblan de topinas, des piramidas, diriai d’escobas de ginèsta, de balajas «O’Cedar».

   Amic te cal pas oblidar que l'olivièr, es el que dona las Lucas del Lengadòc e tanben las picholinas de Nimes, per escarrabilhar los aperòs. De segur, aquò se fa pas tot sol. Aquò se merita. Cal èstre digne de l'olivièr e de las olivas.

   Cal preparar una aiga-sal. Plan dosar l’esperit de sal. Te cal pas trompar se vòs pas agantar mal de ventre. Cal bolegar tot aquò mai d’un còp.

   Te parli de la miranda de miranda : l’òli d’olivas ! Lo fondament de la cosina del pais nòstre. Per topinejar aiòli, maionesa, saussa d'ensalada, que nos fan pantaissar.

   Los olivièrs bonzai ne'n volèm pas mai.

   L'olivièr es una bèstia salvatja, una bèstia de libertat . Aquel podatge es una vergonha, es una insulta, una profanacion de son tronc abogrit dempuèi de temps. Es un arbre cargat d'istòria, de simbòls de patz, de colomba de Picasso e del brin d’olivièr, de simbòl d’espèr de Noé.

   Avisa ! Avisa ! arrestatz totas aquelas profanacions. Es pas de bon !
   Cresi qu’anem montar lo «Front de liberacion de l’olivièr» lo FLO per ocupar los viradors d'olivièrs bonzaï.Nos cal trapar des “gilets vert olive”.

   Un cisèl de poda, un ressèt, una pigassa,anem rectificar tot aquò. Un tròs de fogassa, un veirat de rosat que fa bronzar e cric e crac la causa es acabada.

Les oliviers« bonzaï »

   «Les oliviers bonzaï » Qu’est-ce que cela signifie ? Quel est ce mode de taille ? C'est quoi cette taille ? C'est du chinois, des "Chinoiseries". Ce n'est pas bon ! Quelle est la coutume de tailler les oliviers qui ressemblent à des soupières, à des pyramides, à des balais de genets, à des brosses «O’ Cedar».

   Ami, n'oublie pas que l'olivier est celui qui donne les lucques du Languedoc et les picholines de Nîmes pour étoiler les flamiches des apéros. Des olives pour embellir les apéritifs. Cela ne se fait sûrement pas seul. Cela se mérite. Il faut être digne des oliviers et des olives.

   Il est nécessaire de préparer une eau salée. Prévoyez de doser l'esprit de sel. Il ne faut pas se tromper si vous ne voulez pas attraper mal de ventre. Il faut remuer la préparation et changer l’eau très souvent pour la dessaler.

   Je vous parle de la Merveille des Merveilles : l'huile d’olive Le fondement de la cuisine de notre pays. Pour préparer l’aïoli, la mayonnaise, la sauce salade verte qui nous fait rêver.

   Les oliviers bonzaï nous n’en voulons plus.

   L'olivier est une bête sauvage, une bête de liberté. Cette taille est une honte, c'est une insulte, une profanation du tronc rabougri depuis des temps immémoriaux. C'est un arbre chargé de symboles : de paix pour Picasso (avec sa colombe portant une brindille d'olivier) et d’espoir pour Noé. C'est l'arbre de notre Histoire.

   Attention ! Attention ! Arrêtez toutes ces profanations. Ce n'est pas bon !
   Je pense que nous allons fonder le « Front de libération des oliviers », le FLO pour occuper les ronds-points d’oliviers bonzaï. Nous devons trouver des gilets « vert olive ».

   Un ciseau pour tailler la vigne, une scie, une pioche, nous allons rectifier tout cela. Un morceau de fougasse d'Aigues-Mortes, un verre de rosé qui fait bronzer et cric et crac la chose est terminée.
 

Chroniques "LA FOGASSA SALADA" proposées par Henri et diffusées sur "RADIO LENGA D'OC"

Retrouvez cette radio en langue occitane sur   http://www.radiolengadoc.com/

Cronicas de L'Enric del Redondel