Rotland Souliè "lo Peton"...
   


   Rotland Soulié ditz : Lo Peton, èra une clòsca que fasiá fòrça conariás.

   Un matin, lo Peton qu’aviá fach montar la batèsta de son paire, s’amaguèt de patarufa dins la granda platana traucada de la passejada. D’aquel endrech lo Peton vesiá tot çò que se passava dins lo vilatge.

   Lo Peton restèt amagat per lo repais de miègjorn e lo paire e la maire, se fasián de pensament. Cerca que cercarás pas de Peton. Tot lo vilatge cercava de pertot, dins las cavas, lo Redondel, lo Gravezon, pertot. Mai los gents d’armas vengeran adjadar. E lo Peton quilhat sus la platana vesiá tot lo rambalh, tot lo bolegadís.

   Mai, al sèr aviá pas manjat de tota la jornada e aviá talent, e mai que la nuèch negra èra venguda. Un pauc la petòrga, un pauc la talent : mon papeta disiá : « Tot çò que manja torna».
Lo Peton se n’es tornat e pòdi pas dire çò que se passèt a son ostal. Benlèu que lo Miquèl nos dirà coma s’es passat. Cresi que per los parents èran un solatjament de lo trapar de bona santat .
 

L’Enric del Redondèl

Le platane creux, refuge du Peton...

 Roland Soulié dit Peton, était une forte tête, qui faisait de nombreuses bêtises.

   Un matin, Roland qui avait mis son père en colère, s’est caché dans le grand platane creux des « Platanettes » de peur de se faire gronder. De cet endroit Roland pouvait voir tout ce qui se passait dans le village.

   Roland resta caché pour le repas de midi, et son père et sa mère se faisaient beaucoup de soucis. Cherche que cherchera, pas de Pèton. Tout le village cherchait, partout, dans les caves, sur le Redondel, dans le Gravezon, partout. Même les gendarmes sont venus aider. Le Péton juché sur le platane voyait tout le remue-ménage.

   Mais le soir venu, comme il n’avait pas mangé de la journée, il avait faim. De plus, la nuit noire était tombée... Un peu la peur, un peu la faim. Mon grand-père disait : «Tout ce qui mange revient».

   Le Peton est retourné, je ne peux pas dire ce qui s’est passé à sa maison. Peut-être que Michel nous le dira. Je crois savoir que les parents étaient soulagés de le retrouver en bonne santé.

 

   Au revoir les amis 

Chroniques "LA FOGASSA SALADA" proposées par Henri et diffusées sur "RADIO LENGA D'OC"

Retrouvez cette radio en langue occitane sur   http://www.radiolengadoc.com/

Cronicas de L'Enric del Redondel